Accueil Afrique Afrique Centrale Afrique Centr...

Afrique Centrale-Pont sur le Logone : Travaux lancés

39
0
MAQUETTE DU SECOND PONT SUR LE LOGONE
0 Partages

Le président Idriss Deby a effectué avec le premier ministre camerounais, la pose de la première pierre de cet ouvrage qui va relier Yagoua au Cameroun à Bongor au Tchad. 

C’est un rêve qui est devenu réalité pour les populations de part et d’autre du fleuve Logone tant à Yagoua au Cameroun qu’à Bongor au Tchad. Promis depuis des années, le pont était devenu comme un serpent de mer qui se rappelait aux populations lors de chaque drame de noyade soit environ 78 cas en moyenne chaque année. Plus de dix ans après le début des discussions, le 27 février 2020 marque la réalisation concrète de ce projet qui verra la liaison entre deux pays à travers un pont de 620 m pour un coût de 74 milliards FCFA.

POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE DU SECOND PONT SUR LE LOGONE

Le projet qui devrait être livré en janvier 2023 sera un instrument d’intégration de la zone Cemac certes, mais surtout un outil de développement entre deux pays, entre des populations dont certaines sont juste des familles séparées par la nature. En dehors du pont principal, il est prévu la construction d’un petit pont de 19 m sur le mayo Bonéyé, la construction de deux voies de raccordements au pont l’une du coté de Yagoua sur environ 6,68 km et l’autre du coté de Bongo sur 7,5 km. Il est également prévu l’aménagement d’un poste frontalier à Bongor et l’aménagement d’une aire de stationnement de gros porteurs du côté Tchadien. Il est également prévu dans le cadre du projet de part et d’autres, la construction des forages, des marchés, des écoles, de centre de santé, l’aménagement des espaces de cultures maraichers, etc.

PONT SUR LE LOGONE

En somme c’est un projet multidimensionnel que le président Idriss Déby du Tchad a lancé avec à ses côtés le premier ministre du Cameroun, Joseph Dion Ngute. Dans la suite du premier ministre on notait la présence du ministre Alamine Ousmane Mey de l’Économie, du ministre Nganou Djoumessi des travaux publics, etc. Ce projet vient renforcer la coopération entre les deux pays en attendant d’autres projets dans la pipe comme le chemin de fer Ngaoundéré – Moundou – NDjamena, l’interconnexion électrique Cameroun-Tchad, etc. Les entreprises en charge de ce projet sont le groupement Razel-BEC-Sotcocog et le financement est assuré par l’Union européenne et la BAD avec une contrepartie camerounaise.

Antony DAKA

0 0 vote
Article Rating
0 Partages
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments