Accueil A la une Cameroun-Télé...

Cameroun-Télécommunications : Camtel s’ouvre un nouveau portail

7
0
CONVENTION CAMTEL-MINPOSTEL
0 Partages

L’opérateur historique du Cameroun vient de se voir attribuer trois concessions  par le gouvernement.

La majorité des camerounais ont à chaque fois que l’opportunité s’est présentée, questionnée l’absence d’exploitation du réseau de communications électroniques mobiles à couverture nationale par la Camtel, pourtant déployé par cet opérateur historique. Le top management renseigne que  ne disposant  pas de titre d’exploitation, les ressources ne pouvaient lui être attribuées par le régulateur. Le gouvernement a donc jugé nécessaire de mettre cette entreprise en conformité avec la législation et la réglementation en vigueur. La matérialisation de cette volonté de l’Etat était au centre de la remise de trois conventions  de concessions distinctes à la Camtel le 12 mars dernier à Yaoundé. Des mains de Minette Libom Li Likeng, ministre des Postes et Télécommunications, Judith Yah Sunday Ashidi, directrice général de Camtel a reçu les  documents  témoins  de ces conventions.

CÉRÉMONIE DE CONCESSION SUR LA TÉLÉPHONIE MOBILE DE CAMTEL

Il s’agit en effet, d’une convention de concession pour l’établissement et l’exploitation d’un réseau de communications électroniques mobiles à couvertures nationale ouvert au public. Ce réseau est lié aux technologies d’accès 2G, 3G et 4G. La deuxième convention porte sur l’établissement et l’exploitation d’un réseau de communications électroniques fixes à couverture nationale ouvert au public par des accès filaires. Et la troisième concession est pour l’établissement et l’exploitation d’un réseau de transport de communications électroniques, y compris des stations d’atterrissage de câbles sous-marins et des téléports vers les réseaux à satellites.

Au niveau des documents annexes, ces conventions définissent les conditions d’établissement et d’exploitation des différents réseaux de communications électroniques concédés ; des obligations relatives à la qualité de service et d’expérience qui intègrent les paramètres de qualité qui feront l’objet de contrôle par le régulateur. Ensuite, des obligations minimales de couverture et déploiement en réseaux du concessionnaire sur le territoire national, sur toute la période de la concession. Aussi, la politique tarifaire du concessionnaire dans laquelle il s’engage à suivre les règles qui lui permettront d’aboutir à des tarifs finaux raisonnables pour les consommateurs et la constitution du Capital social de l’entreprise.

Business Unit

Pour le ministre des Finances Louis Paul Motazé, Camtel devrait accroître sa compétitivité et son efficacité surtout dans les domaines du transport et sur le plan de la qualité de service de manière générale. Pour Y parvenir, l’entreprise doit se conformer au respect des indicateurs de qualité de service contenus dans les cahiers des charges et conformes aux normes internationales.

PHOTO DE GROUPE CONVENTION MINPOSTEL-CAMTEL

Sauf qu’à la Camtel, il n’a pas fallu attendre ces conventions pour engager le chantier des réformes. Selon son directeur général,   suite à une résolution du conseil d’administration du 14 août 2019, le chantier de l’élaboration d’un organigramme dans la perspective de création des Business Unit en fonction des titres d’exploitation octroyés par l’Etat est en cours. Tout comme l’accompagnement de l’entreprise par l’expertise des cabinets spécialisés pour une mise en place réussi de la comptabilité analytique au sein de ces Business Unit.

À en croire le top management de Camtel, cette réorganisation en Business Unit restera  certes un opérateur intégré, offrant ses services aux demandeurs d’accès en gros, mais avec désormais des mécanismes de contrôle interne accentué, afin d’éviter tout abus de position dominante, spécialement sur le segment du transport.

Léon MGBA

0 Partages

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de