Accueil A la une Côte d’Ivoire...

Côte d’Ivoire : Les situations du pétrole et d’électricité préoccupent

732
0

À l’issue du conseil des ministres du 8 mai 2019, le gouvernement a fait un communiqué sur l’état du pétrole et de l’électricité dans le pays.

Le gouvernement ivoirien, au cours du conseil des ministres du 8 mai 2019, a adopté deux  communications : la première est relative aux informations sur les flux physiques et financiers du secteur énergie au 30 septembre 2018. La seconde communication est relative aux informations sur les flux physiques et financiers du secteur énergie au 31 décembre 2018.

En ce qui concerne la situation de la production pétrolière dans le pays, le communiqué du conseil soutient que : « Pendant la période allant du 1er janvier au 31 décembre 2018, les productions de pétrole brut et de gaz s’établissent respectivement à 11 784 642 barils et à 69 091 226,62 Mmbtu correspondant à un débit de 32 287 barils par jour de pétrole brut et de 189 291 Mmbtu par jour de gaz naturel. Elles enregistrent respectivement une baisse de 5,27 % et de 9,19 % par rapport aux résultats obtenus en 2017 du fait de la déplétion naturelle des champs, des perturbations opérationnelles sur certains champs et de la baisse de la demande de gaz naturel du secteur électricité ». En outre, la valorisation de la part-Etat de pétrole brut et de gaz naturel après Swap est de 109,629 milliards de Fcfa, respectivement en hausse de 17,22 % par rapport aux performances de 2017 et de 11,12 % par rapport aux prévisions de revenus. Une hausse qui s’expliquent selon le communiqué par les effets conjugués de l’amélioration des cours du pétrole brut, des développements en cours sur le bloc CI-40 et de la modification des conditions de partage sur le bloc CI-26.

Relativement à l’électricité, la production totale à fin décembre 2018 enregistre une légère hausse de 0,33 % par rapport à son niveau de fin décembre 2017. Elle s’établit à 9 834,93 Gwh dont 70,12 % issue du thermique et 29,88 % de l’hydraulique. La production d’électricité de source thermique a nécessité l’achat de combustibles évalués à 165,01 milliards de Fcfa dont 162,93 milliards de Fcfa de gaz naturel. A la fin du mois de décembre 2018, pour le secteur de l’électricité, il ressort un solde positif de 1,042 milliard de Fcfa pour des recettes de 572,684 milliards contre des dépenses de 571,642 milliards de Fcfa.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de