Accueil A la une Cybercriminal...

Cybercriminalité : Le 8202 et le 8206 pour dénoncer

44
0

Ces deux numéros verts ont été mis sur pied par l’Agence nationale des Technologies de l’Information et de la Communication.

Il est désormais possible de dénoncer un individu qui vous menace sur la toile. En composant le 8202 ou le 8206, des numéros disponibles de 7h30 à 15h30, du lundi au vendredi. Ils ont été mis au point par l’Agence nationale des Technologies de l’Information et de la Communication (ANTIC) pour traquer les délinquants présents sur internet.

« Il y a des individus tapis dans l’ombre qui utilisent ces technologies pour perpétrer des actes malveillants qui sont dommageables pour notre économie. L’Antic a donc pris à bras-le-corps ce problème, à travers des structures telles que le Centre d’alerte et de réponse de sécurité informatique (Cirt, sigle en anglais) », indique-t-on à l’Antic.

Lorsqu’un internaute compose le numéro vert, il a au bout du fil un des enquêteurs de l’Antic qui enregistre sa plainte. Des procédures pour traquer le ou les cybercriminel (s) sont ensuite déclenchées. Les personnes inculpées risquent jusqu’à deux ans de prison et 10 millions de FCFA d’amende, selon la loi du 21 décembre 2010 relative à la cyber-sécurité et à la cybercriminalité.

Selon l’Antic, près de 12 000 plaintes ont été enregistrées ces cinq dernières années. Les cas les plus récurrents sont les arnaques au « mobile money » ; le « phishing », une technique dont le but est d’obtenir des données sensibles par l’envoi d’un mail ; l’usurpation d’identité des hautes personnalités et les fake news.

Le Cameroun aurait injecté 14 milliards de francs CFA pour sécuriser son cyberespace entre 2013-2017.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de