Accueil A la une Gabon- Douane...

Gabon- Douanes : Bolloré accusé de diffamation

28
0
VINCENT BOLLORE, PDG DU GROUPE
0 Partages

Le groupe français  selon le gouvernement gabonais  a diffusé des informations mensongères sur le dysfonctionnement du nouveau logiciel de gestion des douanes.

Les autorités gabonaises exigent des excuses de Bolloré Transport & Logistics. Le 10 février dernier, le ministre de l’Économie et des Finances, Jean-Marie Ogandaga, a convoqué la direction générale de l’entreprise française. Selon le gouvernement, les services de la filiale gabonaise de ce groupe ont diffusé des informations fausses sur le logiciel Sydonia World. Un outil exploité depuis janvier dernier par la Direction Générale des Douanes et des Droits Indirects (DGDDI)«En effet, une note émanant visiblement de ladite entreprise fait état, à tort, de « bug » ou dysfonctionnement de Sydonia World, de la non-maîtrise de l’outil par la DGDDI et les transitaires, et de la disparition des données antérieures à son déploiement initié le 13 janvier dernier», indique le ministère de l’Économie et des Finances.

CARTE DU PATRIMOINE DE BOLLORÉ EN AFRIQUE

Jean-Marie Ogandaga soutient que ces informations jettent le discrédit sur un outil performant développé par la Conférence des Nations unies pour le commerce et le développement (Cnuced), pourtant implanté dans 85 pays. «Le ministère confirme le bon fonctionnement du logiciel dont l’exploitation a permis d’enregistrer une hausse des recettes douanières, et informe de la mise en place de formations à l’utilisation de Sydonia World au bénéfice des transitaires pour lesquels la Dgddi n’a enregistré que deux participants pour le compte de la société susmentionnée», ajoute le ministre. Après un entretien avec les représentants de la société Bolloré, le ministre a exigé des excuses de l’opérateur «pour le tort causé au gouvernement, à l’administration des douanes et aux partenaires techniques et financiers qui accompagnent le Gabon dans ses réformes».

PLATEFORME BOLLORE GABON

 

Bolloré de son côté dément son implication dans la diffusion de ces « fausses informations ».  « Bien au contraire, Bolloré Transport & Logistics Gabon tient à rappeler qu’elle travaille de concert avec les services douaniers pour que la mise en place du nouveau système SYDONIA WORLD, défi majeur et nécessaire pour le développement de l’économie, se déroule dans les meilleures conditions. » Peut- on lire dans un communiqué rendu public. L’entreprise dit se réserver le droit de « saisir la justice afin que les auteurs de cette propagation de fausses nouvelles soient sanctionnés ».

Tatiana MELIEDJE

0 0 vote
Article Rating
0 Partages
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments