Accueil Gouvernance Incendie à la...

Incendie à la Sonara : Blasuis Ngome rassure

5635
0
9 Partages

Selon le directeur des relations publiques, de la communication et de la traduction présent au Sago, le Cameroun ne connaitra pas de pénurie de carburant.

A l’occasion de la 8ème  édition du Salon de l’action gouvernementale qui se déroule depuis le 6 juillet 2019 au palais des sports de Yaoundé, Blasuis Ngome, directeur des relations publiques, de la communication et de la traduction de la Société nationale de raffinerie  (Sonara) a accordé un entretien le 10 juillet 2019 à la presse camerounaise.  Lors de cet échange,  il a été question de la situation  post incendie de cette société.

« Aujourd’hui nous ne faisons plus le processing et le raffinage parce qu’il ya eu incendie mais nous continuons à travailler dans les autres domaines avec une garantie totale qu’il y’aura approvisionnement continue  et qu’il  n’y aura pas de pénurie.  Au mois de juin 2019, l’Etat du Cameroun a donné à la Sonara l’opportunité d’importer 120000 m3 de produit pétrolier et idem pour le mois de juillet 2019. Les camerounais doivent être rassurés parce depuis le 31 mai 2019, on n’a signalé aucune pénurie sur le territoire », soutient Blasuis Ngome. Dans  la même lancée,  il a réitéré que le Cameroun ne connaitra pas de flambée de prix du carburant.

 Selon lui, au départ la Sonara avait cinq activités dont  la première était le processing  c’est-à-dire qu’une entreprise nationale ou internationale pouvait remettre sa cargaison de produit pétrolier brut à la Sonara pour le raffinage  et en retour la Sonara recevait  ce qu’on appelle rétribution qui  était le prix à payer pour ce travail.  La deuxième activité de la Sonara  était  le raffinage et  l’importation des produits pétroliers  était la troisième activité.  La quatrième activité est le stockage.  A ce propos, la Sonara possède un parc  de Stockage  de 664000 m3.  La cinquième activité consiste à faire  l’analyse de tous les produits pétroliers importés au Cameroun et la certification pour se rassurer que ces produits soient de bonne qualité et que  cela ne nuit pas à l’environnement et aux individus.

 L’incendie du 31 mai 2019,  a ravagé quatre unités sur treize existantes qui servaient de Processing et de raffinage. « Pour ceux qui se posent la question du devenir de la Sonara, il faut leur dire que le chef de l’Etat a instruit le premier ministre qui ensuite a répercuté cette instruction au ministre de l’eau et de l’énergie que la Sonara  va continuer à exister. C’est dans ce cadre que le 1er juin 2019, le  au ministre de l’eau et de l’énergie s’est rendu à la Sonara pour faire dans un premier temps une évaluation des dégâts. Et il me souvient que le 6 juin 2019 le même  a été  à la tête d’une délégation interministérielle qui avait pour objectif de rassurer et de porter le message du chef de l’Etat que la Sonara va continuer à exister », renchérit le  directeur des relations publiques, de la communication et de la traduction de la Sonara. Soulignons que le gouvernement camerounais est l’actionnaire majoritaire de la Sonara à 96%.

9 Partages

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de