Accueil A la une Infrastructur...

Infrastructures: Les maires à l’école des routes communales

36
0
Atelier sur l'entretien des routes communales
9 Partages

Une concertation s’est tenue récemment à Yaoundé entre le Ministre des Travaux Publics , Emmanuel Nganou Djoumessi et les magistrats municipaux des 10 régions du Cameroun dans l’optique d’être plus efficace lors de leurs interventions.

L’urgence est de mise pour les gestionnaires des collectivités territoriales décentralisées au lendemain de la mise en œuvre d’un nouveau cap en matière de dessaisissement des compétences du centre vers les périphéries.

Un new deal qui implique une plus grande maitrise par les administrateurs locaux, des rouages du secteur routier dans leurs zones d’intervention. Raison sans doute pour laquelle le patron des Travaux Publics du Cameroun, Emmanuel Nganou Djoumessi assisté du Secrétaire d’Etat auprès de cette administration en charge des routes, Armand Ndjodom ont tenu à revisiter l’entretien des routes communales sous financement du Fonds Routier.

Evaluer le niveau de mise en œuvre des programmes 2018 et 2019 des infrastructures locales et lancer la campagne 2020 en vue d’une accélération du processus de Décentralisation. Un leitmotiv qui passe par une édification des élus locaux sur leurs responsabilités et la contribution de ceux-ci, sur les choix relatifs aux tronçons routiers communaux à entretenir tout au long de l’année.

Interview Nganou Djoumessi

Au terme des échanges, c’est environ 19 communes retenues pour la passation des marchés d’entretien des routes communales, dans le cadre l’intercommunalité sur un linéaire de plus 1771 Km pour près de 08 milliards de FCFA. Une somme qui représente sensiblement 13,5% de la dotation annuelle du Fonds Routier au cours de l’exercice 2018.

Une mobilisation autour d’une thématique centrale à l’aube du lancement du budget 2020, évalué à environ 4952 milliards de FCFA avec une part belle de près de 460 milliards de FCFA consacrée à MINTP. Un budget qui doit par conséquent tenir compte de la densité du Réseau communal estimé à 100.000 km, dont les besoins sont de plus en plus légions et évalués aujourd’hui à 15 milliards de FCFA contre 08 milliards par le passé.
Des indications qui nécessitent des interventions plus accrues au cours de cette nouvelle campagne.Ainsi c’est 86 communes trillées des 10 régions du Cameroun qui feront l’objet d’une attention particulière, conformément aux données tirées des Plans Communaux de Développement. Un choix qui permettra en 2020 d’entretenir un linéaire de plus 1500 km pour près de 10 milliards de FCFA.

Brice Ngolzok

0 0 vote
Article Rating
9 Partages
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments