Accueil Gouvernance La mère de l’...

La mère de l’Humanité : Le monument va s’ériger à Kribi

1399
0

Une réunion interministérielle s’est tenue ce 25 juin 2019 à Yaoundé à l’effet de prendre des dispositions pour la mise en œuvre de ce projet.

Symbole de l’Afrique, berceau de l’Humanité, ce monument sera sans doute le plus grand du continent. En bronze d’une hauteur de 95m, the mother of humanity ou la mère de l’humanité se présente comme un projet futuriste. Il comprendra 29 étages 54 maisons de la culture représentant les 54 pays africains, un parc dénommé « motherland » et des aménagements connexes. La base de la statue est un bâtiment de trois étages avec musées, des halls d’exposition et un auditorium de 300 places.  L’ouvrage sera construit dans le Grand Batanga, non loin de la ville de Kribi au sud du Cameroun. Il occupera un espace de 1500 hectares mis à disposition par l’Etat du Cameroun qui pour le reste n’a aucun franc à débourser.

Le projet mother of humanity a en effet été initié par des afro américains du monde du cinéma, des affaires, de la télévision pour marquer leur reconnaissance à l’origine africaine. Le Cameroun pour ses atouts d’Afrique en miniature a été sélectionné en 2015 pour abriter ce joyau, au détriment de nombreux pays comme le Ghana, la Tanzanie… En contrepartie le pays devra mettre à disposition l’espace et offrir des facilités fiscalo-douanières dans le cadre de ce projet. C’est à ce titre que le ministre des arts et de la Culture a présidé une réunion interministérielle ce 25 juin avec les responsables des administrations concernées. Y ont également pris part les responsables de l’ONG Ark Jammers, partenaire stratégique de la fondation Mother of humanity.  Son président Afrique a souligné que ce monument est un cadeau du monde à l’Afrique tout en indiquant les opportunités d’investissements que ce projet représente du fait de son envergure. « Ark jammers croule sous le poids des demandes d’investissements parce qu’il va falloir des hôtels, des restaurants, des boutiques et même des hôpitaux et des écoles », a déclaré Christophe Ava dont la fondation attend désormais un engagement écrit de l’Etat du Cameroun pour démarrer les travaux.

Pour le ministre Pierre Ismael Bidoung Mkpatt «  les enjeux de cette réalisation  en terre camerounaise sont cruciaux pour l’émergence du pays ».  L’on projette  12 millions de visiteurs par an.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de