Accueil A la une Le prix reste...

Le prix reste inchangé

84
0
0 Partages

Le péage routier automatisé : le coût du péage routier au Cameroun n’est pas fixé par les opérateurs exploitants. C’est une décision du gouvernement camerounais, propriétaire de la concession qui a fixé le prix du péage à 500 F cfa.

Des informations ayant circulé la semaine dernière font état de ce que le péage routier au Cameroun passerait de 500F à 2.500F Cfa. Ce mécanisme serait soutenu par l’opérateur de téléphonie mobile Sud africaine MTN, ont-ils ajouté. En citant MTN, l’une des plus grosse société sud-africaine opérant au Cameroun, les commanditaires de cet article visaient en priorité, l’un des groupe sud africaine en course pour le financement, la construction, la gestion et la maintenance des postes de péage routier automatisé au Cameroun. En outre, le coût du péage routier au Cameroun n’est pas fixé par les opérateurs exploitants. C’est une décision du gouvernement camerounais, propriétaire de la concession qui a fixé le prix du péage à 500F Cfa. Même si ce montant devrait être revu à court ou à moyen terme, selon la catégorisation à l’essieu et comme il en est de pratique dans le monde entier. Toutefois, cette décision qui reste souveraine, ne saurait en aucun venir d’un opérateur quelconque. D’après l’un de ses dirigeants rencontré par votre journal, le Consortium sud africain engagé dans la course pour la réalisation du projet de construction et gestion des péages, a une expérience rarement égalée dans ce domaine au monde. Il se propose de créer pas moins de 600 nouveaux emplois permanents et cent pour cent camerounais. L’introduction de l’énergie solaire dans tous les postes de péage sur toute l’étendue du territoire camerounais est un atout et un gage de l’efficacité. La formation des opérateurs dans l’innovation de la gestion informatisée et sécurisée sont là quelques autres avantages que proposent le Groupe Five- Intertoll Africa et MTN. Cette union vient démontrer que si les Africains travaillent ensemble, ils peuvent résister à n’importe quelle bourrasque. L’Afrique du Sud est un pays africain qui respecte le Cameroun et souhaite contribuer à son développement économique et social dans cadre du partenariat sud-sud et membres de l’Union africaine.

Enjeux sociaux économiques

En rappel, la société Interttoll est déjà présente en Afrique du sud, au Zimbabwe, au Ghana, au Brésil, en Inde, en Hongrie, et ailleurs. Sa présence au Cameroun dans le cadre de ce projet va affirmer la vision de ce que le Cameroun représente pour les Africains. Les pertes dans l’exploitation des postes de péage au Cameroun sont actuellement estimées entre 40 à 50%. Dans les pays cités plus haut ayant requis l’expertise du Groupe Intertoll, ces pertes sont devenues presque nulles à ce jour, grâce aux méthodes novatrices implémentées par le concessionnaire. Le Ministère des Travaux publics (Mintp) a présenté ce projet pour le financement, la construction, la gestion et la maintenance de 14 postes de péage routier automatisé au Cameroun aux investisseurs nationaux et étrangers le 18 mai 2016 à Yaoundé. L’appel d’offres est lancé le 16 juin 2016. 14 entreprises ont répondu à cet appel. Seules 3 restent en course: le Groupe Five- Intertoll Africa, sud-africain, et les consortium français Razel-Bec/Egis et Vinci-Saton Sogea. Les travaux d’études de la maitrise d’ouvrage complète dudit projet exécutés entre 2013-2015 ont été réalisés par la société Egis pour un montant de 2 milliards 155 millions.

0 0 vote
Article Rating
0 Partages
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments