Accueil Gouvernance Mali : Le Pre...

Mali : Le Premier ministre jette l’éponge

899
0

Soumeylou Boubèye Maïga a présenté sa démission et celle de son gouvernement. Elle a été acceptée par le chef de l’Etat malien, selon un communiqué de la présidence publié jeudi dernier.

Le chef du gouvernement malien a finalement démissionné. Soumeylou Boubèye Maïga était sur la sellette depuis quelques jours. Une motion de censure avait été déposée contre lui au parlement par plus d’une centaine de députés, soit une large majorité des 147 élus de l’Assemblée. Des leaders religieux musulmans avaient également réclamé son départ, tout comme des milliers de manifestants descendus dans les rues de Bamako le 06 avril.

Pour les députés, l’action gouvernementale n’était pas à la hauteur des crises actuelles dans les secteurs de l’éducation, de la médecine mais surtout sécuritaire. Selon le ministre de la Sécurité, 150 militaires maliens ou étrangers et 440 civils ont été tués depuis trois mois, dont près de 1 000 victimes dans le centre depuis janvier 2018. Le massacre d’Ogossagou où au moins 157 villageois ont été assassinés le 23 mars dernier a été comme la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Des députés du Rassemblement pour le Mali (RPM), parti au pouvoir, s’étaient exprimés dans la presse, évoquant « l’échec de la politique gouvernementale en matière de sécurité »

D’autres facteurs qui ont favorisé la chute de Soumeylou Boubèye Maïga, ce sont notamment ses détracteurs au sein du RPM. Ils l’accusent d’avoir lancé une entreprise de déstabilisation du RPM en remplaçant plusieurs représentants du parti à des postes clés et en débauchant plusieurs de ses députés.

« Un Premier ministre sera nommé très prochainement et un nouveau gouvernement sera mis en place, après consultation de toutes les forces politiques de la majorité et de l’opposition », a indiqué la présidence.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de