Accueil Monde Nigeria : L’e...

Nigeria : L’effondrement d’un immeuble fait de nombreuses victimes

21
0

Les secouristes ont engagé des travaux depuis quelques heures afin de sauver les enfants qui sont prisonniers sous les décombres.

Il s’agit des membres de la croix rouge nigériane et, des agents de l’Agence nationale de secours qui, sans relâche, tentent  de dégager des victimes : «  Le dernier étage de l’immeuble abritait une école maternelle et primaire, mais il était encore difficile dans l’immédiat d’établir un bilan des personnes blessées ou décédées, une grande confusion régnant sur place. Nous essayons toujours de savoir combien de personnes sont piégées à l’intérieur », a déclaré un officier de police, Seun Ariwyo, qui estiment par ailleurs que les personnes qui n’ont pu s’échapper à temps sont  probablement très nombreuses.

L’effondrement de cet immeuble, situé en plein cœur de Lagos, s’est produit dans la matinée de ce 13 Mars, d’après les propos recueillis auprès d’Olamide Nuzbah, un habitant du voisinage qui a assisté au drame: « On était dehors en train de fumer quand on a vu l’immeuble +tomber+ ».

Dans la foule, des parents en pleurs crient, en  implorant qu’on sauve leurs enfants, à l’instar d’une dame dont la fille  de sept ans n’a pas encore été retrouvée : « S’il vous plaît, sauvez mon enfant, sauvez mon enfant ».

Les habitants se sont mobilisés pour apporter qui des sachets d’eau, qui d’autres des casques aux sauveteurs couverts de poussière, visiblement en très grande difficulté. Ils sortent des décombres avec des sacs à dos, des jouets et des vêtements appartenant aux écoliers.

Après avoir travaillé très tard dans la nuit de Mercredi à ce matin, les recherches ont repris de plus belle et les secouristes, lorsqu’ils parviennent à sortir un rescapé, on lui met un gaz à oxygène, rapporté des hôpitaux. Des bulldozers sont mis à contribution, afin de  dégager des gravats pour faciliter le passage des secouristes. Passant par le toit du bâtiment, ces derniers veulent atteindre les étages inférieurs, engagés dans une course contre la montre pour sauver les survivants.

Le quartier de Lagos Island, populaire et densément peuplé, est l’un des plus anciens de la capitale économique du Nigéria, avec 20 millions d’habitants. Il est marqué par une architecture typique du passé afro-brésilien, même si  des travaux de rénovation ont démarré par ci, par là.  En plus, ils sont nombreux, ces immeubles abandonnés ou désaffectés qui sont encore squattés de manière plus ou moins informelle par des familles ou des commerçants.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de