Accueil A la une Paix au Camer...

Paix au Cameroun : Les chefs traditionnels se mobilisent

4150
0
27 Partages

Une caravane initiée par les garants de la tradition va sillonner le territoire national jusqu’au 22 septembre prochain en vue d’échanger sur les voies pour un retour à la paix.

«  le sang a déjà trop coulé !», s’indignent les  autorités traditionnelles du Cameroun qui se sont rassemblées ce 17 juillet au monument de la réunification à Yaoundé. Elles veulent apporter leur contribution pour que cessent la crise qui sévit dans les régions anglophones du pays, la guerre contre Boko Haram dans le septentrion mais aussi la montée des discours de haine sur l’espace public.

La caravane des autorités traditionnelles pour la paix et le vivre ensemble est la désignation de l’initiative. « A chacune des étapes, cette caravane s’adressera aux acteurs sociaux et à toutes les parties prenantes à ce conflit. Avec la grâce de Dieu et la bénédiction de nos ancêtre nous mettrons tous nos savoirs africains à contribution  pour que la paix revienne dans notre pays », a déclaré S.M  Ness Essombey, membre du comité d’organisation de cette caravane.  Il a également souligné le rôle que doit jouer le politique dans cette démarche qui se veut africaine. « Nous rappelons à nos hommes politiques tout bord confondu qu’ils doivent d’abord être des hommes de service ; ils doivent débattre et non combattre».

 L’objectif visé par cette action portée par les chefs traditionnels venant de toutes les régions du pays est d’amener leurs  homologues des zones en conflit à retourner dans leurs chefferies. De même, que les familles regagnent leurs foyers  afin que les enfants puissent reprendre le chemin des classes à la prochaine rentrée scolaire.

Cette caravane qui se referme le 22 septembre 2019 a été officiellement lancée le 22 juin dernier à Batchenga avec le soutien du conseil panafricain des autorités traditionnelles  et coutumières (Cpatc) . Au cours de cette rencontre il a été désigné des délégations de chefs devant aller dans les zones en conflit pour discuter  avec les populations et les leaders religieux.  La première étape de cette caravane  est prévue le 4 août 2019 dans la ville de Douala.

27 Partages

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de