Accueil A la une Pénurie artif...

Pénurie artificielle des devises : La Beac menace de sanction

1343
0

Le gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) dénonce les informations faisant état d’une rareté des devises dans la zone CEMAC.

« Au quotidien, la BEAC met à la disposition des agents économiques, à travers les banques, les devises sollicitées dès lors que les dossiers soumis sont conformes aux exigences de la réglementation des changes. Celle-ci prescrit aux banques, en son article 34, un délai de deux jours ouvrés pour l’exécution des ordres remis par la clientèle, sous réserve que toutes les conditions de conformité à la réglementation des changes et au dispositif de lutte anti-blanchiment soient réunies », a déclaré le gouverneur, Abbas Mahamat Tolli lors de sa dernière sortie. Selon lui, les informations relayées par les médias selon lesquelles les devises dans la zone Cemac à savoir, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad sont rares, sont infondées et totalement inexactes.

A ce propos, la Banque des Etats de l’Afrique centrale menace de sanctionner les banques qui créent la pénurie artificielle des devises dans la zone CEMAC. Dans la même lancé, le gouverneur exhorte tous les agents  économiques dont les demandes de transfert seraient rejetées par les banques, au motif de la rareté des devises, d’en informer la direction nationale de la BEAC de leur pays de résidence, avec tous les éléments justificatifs. En outre selon Abbas Mahamat Tolli, la Beac dispose d’avoirs en devises permettant de couvrir largement les besoins des économies de la CEMAC.  D’ailleurs la stabilité extrême de la monnaie de la zone est confortable comme l’atteste son taux de couverture extérieure qui s’établit à plus de 62 %. « La Beac se réserve le droit de mener toutes les actions nécessaires, en particulier l’application des sanctions prévues par la réglementation des changes en vigueur, à l’encontre des banques qui, par leur pratique, entraveraient la bonne réalisation des opérations internationales des agents économiques », renchérit le gouverneur.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de