Accueil Economie & Finance Prix de cacao...

Prix de cacao : Le Ghana et la Cote d’Ivoire adoptent un nouveau mécanisme

5262
0
23 Partages

Aucun accord n’a été trouvé ce 3 juillet  entre la Côte d’Ivoire, le Ghana et les multinationales invitées à négocier sur un prix plancher pour le cacao.Aucun accord n’a été trouvé ce 3 juillet  entre la Côte d’Ivoire, le Ghana et les multinationales invitées à négocier sur un prix plancher pour le cacao.

Le 3 juillet à Abidjan, La Côte d’Ivoire et le Ghana ne sont pas parvenus  à convaincre l’industrie du cacao sur l’instauration d’un système de prix plancher de 1 511 859 Fcfa la tonne. Aucun accord n’a été trouvé entre la Côte d’Ivoire, le Ghana et les multinationales invitées à négocier sur un prix plancher pour le cacao.

Lors  de la conférence de presse qui a précédé la rencontre,  les conférenciers à savoir  Joseph Aidoo, le directeur du Ghana Cocoa Board (Cocobod)  et  Yves Brahima Koné, le directeur général du Conseil café-cacao (Ccc) de Côte d’Ivoire ont annoncé l’instauration d’un nouveau mécanisme de fixation des prix par les deux pays, instaurant un différentiel de 232 558 Fcfa  la tonne pour garantir le prix planché. Une  proposition  qui a été  faite par la Côte d’Ivoire pendant les négociations et soutenue par le Ghana, et dont la faisabilité  semble  utopique avec les cours actuels du marché international.

Bien que les discussions aient été houleuses, les industriels sont unanimes sur le fait  que seul le marché pouvait déterminer un prix. « L’industrie du cacao n’est pas d’accord avec nous sur le prix planché. Le plus important, c’est qu’ils aient compris ce que nous voulons faire. Nous cherchons à fixer un prix pour nos planteurs », a expliqué Joseph Aidoo, le patron du Cocobod. Toutefois les deux pays ont promis d’initier de nouvelles rencontres avec les industriels.

23 Partages

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de