Accueil A la une Promote 2019 ...

Promote 2019 : Le Fonds national de l’emploi fait courir

4055
0

Ce service public d’emploi s offre des opportunités à  des milliers de jeunes au salon international de la PME depuis le 16 février.

A l’occasion de la 7e édition de promote, le Fonds national de l’Emploi (FNE) s’est redéployé comme dans les précédents salons internationaux de la PME à Yaoundé. Au grand hall du palais de congrès, le FNE a construit son village pour la bourse de l’emploi. Du matin au soir, ce site accueille des milliers de jeunes chercheurs d’emploi. Cette affluence se justifie par le fait qu’on peut arriver sans emploi et repartir avec un emploi. En effet, le FNE a organisé cette bourse qui est un lieu de rencontre entre les chefs d’entreprises et les chercheurs d’emplois. Selon la procédure, le chercheur d’emploi qui arrive au stand se fait enregistrer, puis bénéficie d’un coaching avant de passer à un entretien avec un chef d’entreprise. Si au bout de l’entretien le patron d’entreprise est satisfait du profil recherché, le recrutement se fait à l’immédiat. D’où la grande effervescence observé dans ce stand.

Un peu plus loin à l’arrière gauche du palais des congrès, se trouve la salle des communications du FNE. C’est le lieu d’échanges sous forme de communication entre les chefs d’entreprise et les chercheurs d’emplois.  De ce cotés, il est question de partage des expériences, entre patrons d’entreprises, des porteurs de projets et des chercheurs d’emplois.

Le village promoteur du FNE

Le troisième village du FNE est celui de la promotion. Selon Marc Mvondo Bekey Tchenok, conseiller emploi, ils ont un rôle régalien d’accompagner tout le monde. Au sujet donc  des financements du FNE pour les porteurs de projet, Le FNE à travers son service formation apporte d’abord une compétence. Après la formation, à l’intérieur de chaque secteur d’activités, les projets sont comparés par ordre de pertinences par un comité de sélection. Le président de ce comité c’est le directeur de l’agence concerné. « Parce que nous avons dix agences régionales et six agences locales et chaque agence fonctionne de façon autonome. » souligne Marc Mvondo .  Après le comité de sélection il ya le comité de crédit présidé dans les normes par le directeur général du FNE. Mais comme il ne peut pas être partout, il délègue des personnes pour présider ce comité de crédit.  «  Il peut arriver que nous ayons des projets qui nécessitent des appréciations pointues, que l’on fasse appel à des experts externes pour venir apprécier à l’intérieur de ces comités les projets qui sont soumis. », explique le conseiller emploi du FNE. Des personnes qui reçoivent l’accord de financement au comité de crédit deviennent ce qu’ils  appellent des projets FNE.

Cependant,  la formation en gestion des petites et moyennes entreprises  est obligatoire. « Si vous ne faites pas cette formation on peut vous retirer cet accord de financement. Parce que l’objectif est qu’on vous insère de façon définitive et que  vous créez des emplois. Mais également de créer une chaine de solidarité. On vous finance, vous remboursez et on finance d’autres.  Vous pouvez revenir pour un autre financement ».

Taux de remboursement

Marc Mvondo renseigne que  le taux de remboursement est de 6%. « Si on vous a prêté 100 000 Fcfa, vous devez remboursez 106.000 ». a-t-il déclaré. En plus,  le porteur du projet doit le maitriser à 80%. « Il faut savoir que nous ne donnons pas de l’argent en espèces. Le financement du FNE concerne  essentiellement les équipements et un fonds de démarrage », a-t-il nuancé. Au sujet des taux de financement, pour les projets d’auto emploi  individuel, le montant de financement va de 100 000 à 5 millions de Fcfa. Quant à l’appui au PME, c’est des projets qui ont une envergure à fort potentiel de création d’emploi et un fort potentiel de la création de la valeur. Ces  projets  vont d’un montant de financement de 5 millions à 20 millions de Fcfa.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de