Accueil A la une RDC- Corrupti...

RDC- Corruption : Une enquête vise les proches du président

33
0
FELIX TSHISEKEDI, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO
0 Partages

Le parti présidentiel accusé d’enrichissements illicites a décidé de mettre sur pied une commission pour enquêter  sur les nouveaux  riches dans ses propres rangs.

Tout est parti  d’un  message de la Conférence épiscopale nationale du Congo intitulé « Coalition pour quel but ? ». Dans cette adresse, les évêques catholiques avaient dénoncé « l’enrichissement injustifiable et scandaleux d’une poignée d’acteurs politiques au détriment de la grande majorité de la population ». Ils avaient aussi regretté la persistance de la corruption et des détournements de deniers publics. « Le comble est que ces détournements sont l’œuvre de ceux-là mêmes qui sont appelés à être des garants du bien commun. Les mesures annoncées pour combattre ces maux demeurent sans effets », avaient dénoncé les évêques.

AFFICHE LICOCO

En plus de l’église, d’autres organisations  de la société civile ainsi que des personnalités politiques dénoncent des pratiques de mal gouvernance, en indexant  l’entourage du président Félix Tshisekedi. Ses camarades de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et même sa famille sont accusés notamment par un ancien candidat à la présidentielle, de « piller » les minerais dans la région du Katanga.

« Au regard de la gravité de ces accusations, la présidence du parti rappelle à l’opinion tant nationale qu’internationale que le combat de l’UDPS/Tshisekedi se fonde sur les valeurs de la bonne gouvernance et du respect de l’État de droit, et qu’à ce titre elle ne saurait accepter qu’un individu ou groupe d’individus ternisse l’image du parti et celle du président de la République, dans le seul but de détourner l’attention du peuple congolais de ce noble combat » ; peut-on lire dans un communiqué publié par le parti le 5 mars dernier. Ceci en annonçant de ce fait la mise en place d’une commission chargée de « recevoir et analyser » les preuves liées à l’enrichissement illicite de ses membres au pouvoir.

SLOGAN CONTRE LA CORRUPTION

Aucune information sur la composition des membres de cette commission et du délai de traitement des dossiers n’a été donnée. Mais l’enquête vise à « clarifier la situation », selon le communiqué. Par ailleurs, le secrétaire général intérimaire de  l’UDPS indique que  si des personnalités sont reconnues coupables, elles pourraient se voir retirer la confiance du parti et ceux qui auraient rapporté de fausses accusations pourraient se voir traîner en justice.

« Si nous constatons, à partir des enquêtes que telle ou telle personne est incriminée, ou soit tel a dénoncé injustement, nous serons obligés de tirer toutes les conséquences possibles pour faire respecter la dignité de tout un chacun. On doit aller jusqu’au bout avec cette logique pour servir d’exemple », a-t-il déclaré.

Tatiana MELIEDJE

0 0 vote
Article Rating
0 Partages
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments