Accueil Contenus sponsorisés Sago 2019 : l...

Sago 2019 : les actions du ministère de la Communication s’exposent

2087
0
14 Partages

Régulateur du secteur de la communication et opérateur de la communication gouvernementale, il est présent au Salon de l’action gouvernementale 2019.

C’est le premier stand à droite  à l’entrée du site du Salon de l’action gouvernementale qui se déroule depuis le 6 juillet 2019 à l’esplanade du palais des sports de Yaoundé.  Ici  les fonctionnaires  du  ministère de la communication (Mincom) sont présents et prêts à expliquer aux visiteurs, les différentes actions que mène ce ministère sur le terrain.

« Nous exposons les actions du ministère de la  communication en tant que régulateur du secteur de la communication,  en tant qu’opérateur de la communication gouvernementale.  Le ministre de la communication est le porte parole du gouvernement et quand  le gouvernement a  un message à passer à l’endroit de l’opinion public nationale  et internationale, c’est le Mincom qui porte le message. Et nous venons donc pour dire  au public qu’en matière de communication gouvernementale  nous concevons, nous élaborons, nous pouvons aller jusqu’à l’action même », explique Aristide Manga Assiga, personne ressource au Mincom.

Selon  notre source, lorsque le ministère de la communication n’est pas au devant de la scène, il assiste d’autres départements  ministériels  à concevoir, élaborer et mettre en pratique ce qui a été élaboré en termes de communication. En  outre, en tant que régulateur,  le Mincom veut saisir l’opportunité que l’offre ce salon pour présenter aux opérateurs  du secteur de la communication le cadre réglementaire dans lequel ils doivent opérer. «  À la fin de ce salon nous attendons que le public qui vient ait une meilleure connaissance de ce que fait le ministère de la communication. Nous voulons créer une sorte de partenariat avec les opérateurs du secteur de la communication afin qu’ils ne perçoivent plus le ministère comme le régulateur qui est la juste pour sanctionner, mais aussi pour aider et encadrer » ; soutient Aristide Manga Assiga.

14 Partages

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de