Accueil Gouvernance Scandales : L...

Scandales : Les dérives managériales au scanner

980
0

L’ouvrage est du professeur Viviane Ondoua Biwolé, ancienne directeur général adjoint de l’Institut supérieur de management public.

Paru aux éditions Clé,  le livre est intitulé « scandales. Eléments de casuistique pour une viabilité organisationnelle au Cameroun ». Il aborde 11 scandales qu’a connu le pays entre 2014 et 2015. La débâcle des Lions indomptables au Mondial 2014, gouvernance à la Sodecoton, la nomination du DG du chantier naval et industriel, l’élection des délégués du personnel à la Cnps,  l’affaire de la double nationalité à la Socam, l’affaire Louis Bapès Bapès, la cascade des décès des personnalités publiques en prison, la méritocratie et l’équilibre régional dans le Concours de l’Iric entre autres.

Pour l’auteure, derrière chaque scandale, se cache une faute de gestion. Dans ce livre  de 224 pages, Viviane Ondoua Biwolè, experte en gouvernance et enseignante chercheure à l’université de Yaoundé II, met en exergue les obstacles à la bonne gouvernance au Cameroun. Elle recense trois problèmes récurrents dans les organisations publiques : les dérives managériales, l’ingérence de la « très haute hiérarchie » dans la prise des décisions relevant des compétences des institutions et la faillite des organisations.

Le terme « Scandales » utilisé ici se définit sur la base de quelques critères selon l’auteure. « Premièrement, il faut qu’il y ait transgression des normes, et lorsqu‘on parle de normes ici, il ne s’agit pas que des lois  mais également la violation des pratiques vertueuses, surtout les principes de mangement. Deuxièmement, il faudrait que cette transgression suscite l’indignation des personnes légitimes, ensuite la médiatisation », explique Viviane Ondoua Biwolè.

L’objectif de cette publication « n’est pas de relayer les scandales ou d’en désigner les coupables, mais d’en faire un objet didactique », peut-on lire dans ce livre. Car, justifie l’auteure, «lorsqu’il y a scandales, c’est qu’il y a une vulnérabilité ou un dysfonctionnement qu’il faut corriger ».

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de