Accueil Economie & Finance Tchad : La Ba...

Tchad : La Bad s’engage pour des appuis budgétaires en 2020 et 2021

1509
1

Les besoins de financement du pays d’Idriss Deby sont dans l’énergie, les infrastructures, l’agriculture, l’eau, l’environnement ainsi que le secteur privé et le renforcement des capacités.  

Le président de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, s’est engagé, la semaine dernière, à intensifier la coopération de l’institution avec le Tchad, à l’issue d’un entretien, à N’Djamena, avec le président de la République, Idriss Déby.

Il a, par ailleurs, lancé un appel aux partenaires au développement pour soutenir le secteur de l’énergie, afin de porter les capacités de production du pays à 400 MW par an (contre moins de 100 MW aujourd’hui). La BAD s’est aussi engagé à apporter des appuis budgétaires au Tchad en 2020 et 2021.

A la suite de réunions avec des partenaires au développement et des représentants du secteur privé, Akinwumi Adesina a salué le leadership du Tchad en matière de sécurité et d’intégration régionale. Il a réaffirmé la détermination de la Banque à accompagner le pays dans la conduite de réformes et la rationalisation de ses choix d’investissement. Il a aussi encouragé les autorités tchadiennes à poursuivre leurs efforts pour améliorer l’environnement des affaires, attirer davantage d’investissements privés nationaux et étrangers et favoriser les PPP (partenariats public-privé) tout en demandant aux partenaires du développement de se mobiliser pour le Tchad.

L’élevage et l’agriculture représentent 15,1% et 19,4% du PIB du pays. « L’agriculture n’est pas un secteur de gestion de la pauvreté. C’est un secteur de création de richesse », a soutenu le président Adesina, qui a également proposé la contribution de la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) sur la gestion des contrats internationaux. « La Banque est disposée à travailler avec le Tchad pour créer des zones agroindustrielles, qui auront le mérite de stabiliser les populations, d’accroître l’assiette fiscale et surtout de transformer les zones de misère en zones de richesse.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] Tchad : La Bad s’engage p… […]