Accueil A la une UEAC : L’inté...

UEAC : L’intégration économique préoccupe

1091
0
0 Partages

Une concertation des cadres de la sous-région Afrique Centrale se déroule jusqu’au 8 février prochain à Malabo en Guinée Equatoriale.

La 33ème session ordinaire du conseil des ministres de l’Union économique de l’Afrique centrale (UEAC) est prévue ce 8 février 2019 à Malabo. Mais avant,  soit du 5 au 6 février, les experts du Comité inter-Etats sont en concertation. La rencontre a pour thème central «  Approfondir l’intégration pour la transformation des économies des pays de la Cemac ». Cette préoccupation est l’une des plus importantes dans  la zone Cemac. La libre circulation des personnes et des biens est toujours loin d’être effective. Si le Cameroun, la Centrafrique, le Congo et le Tchad n’exigent pas de visa aux ressortissants de la sous-région, il n’en est pas de même pour les autres pays. Pour se rendre au  Gabon ou en Guinée équatoriale, il faut une autorisation.

Cette situation constitue un frein à l’éclosion de l’économie de la sous-région. Les échanges économiques et commerciaux entre les pays de la Cemac sont en dessous de 5%. L’Afrique centrale est l’une des régions  à la traine en Afrique en matière d’intégration régionale. Le Comité inter-Etats de l’Union économique d’Afrique centrale penchera entre autres sur  les projets portant sur le code des douanes révisé, les nouvelles affaires introduites par les deux Cours communautaires et le projet de budget 2019 réaménagé. Il sera également question, pour  le Comité de gestion du fonds de développement de la communauté (Fodec) de faire le point sur les dossiers techniques et financiers. Le Conseil des ministres de l’Union économique mettra fin aux assises vendredi.

0 Partages

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de