Accueil Gouvernance Coopération zone de libre...

zone de libre-échange africaine : L’entrée en vigueur prévue en 2020

11619
0
15 Partages

54 pays feront partie de cet espace d’échanges dont le siège de son secrétariat permanent seront basés à Accra, au Ghana.

Devant un parterre de chefs d’État et de ministres,  lors du sommet  de l’Union Africaine à Niamey au Niger, la zone de libre-échange africaine (Zlec) a été officiellement lancée le 7 juillet 2019. C’est sous de vifs applaudissements que Muhammadu Buhari et Patrice Talon (Nouveaux signataires) ont signé l’accord portant création d’une zone de libre-échange continentale.

Avec le Bénin et le Nigeria, l’accord a désormais été signé par 54 des 55 pays du continent. Plusieurs dirigeants africains de manière symbolique ont inauguré les cinq instruments opérationnels qui permettront le fonctionnement de cette zone de libre-échange. L’Érythrée est seul pays qui n’a encore  signé l’accord, mais selon une source il pourrait finalement le faire. La première étape est donc réussie, mais la suite risque d’être beaucoup plus compliquée. Les négociations s’annoncent longues et rugueuses : le calendrier des réductions de droits de douane et la circulation de biens importés de l’étranger font déjà l’objet de vifs débats. « Les efforts restent importants pour la mettre en œuvre et permettre l’augmentation des échanges africains, le développement de nos industries. L’amélioration de nos infrastructures sera primordiale pour le bon fonctionnement de l’accord » ; a déclaré le président en exercice de l’Union Africaine, Abdel Fattah al-Sissi .

Selon le président  de la commission de  l’UA, le Tchadien Moussa Faki Mahamat la Zlec sera dès son lancement soutenue par des règles d’origine bien définies, des listes de concessions tarifaires dans le commerce des biens, d’un mécanisme en ligne de surveillance et d’élimination des barrières non-tarifaires continentales, d’une plateforme panafricaine de paiements et de règlements numériques, une application pour les entreprises, ainsi qu’un portail de l’Observatoire africain du commerce. Le Gabon et la Guinée équatoriale ont déposé leurs instruments de ratification ce7 juillet 2019 portant ainsi à 27 le nombre de pays l’ayant ratifié.

15 Partages

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de